Foret communale // Intervention d’Olivier Longeon au conseil municipal de St-Etienne // 25 janvier 2021

Foret communale – Demande de distraction du régime forestier de parcelles situées sur les 173 communes de Saint-Etienne et de Tarentaise

Nous étudions 2 dossiers pour gestion de la forêt communale. Ces dossiers forestiers sont l’occasion pour nous d’interroger votre équipe sur la fonction que vous voulez impulser pour nos forêts.

La Ville de Saint-Étienne possède au moins 3 grands domaines forestiers en dehors des parcs urbains :

  • la forêt communale de Rochetaillée ;
  • la forêt de la Réserve Naturelle Régionale des Gorges de la Loire ;
  • la forêt qui entoure le barrage de Lavalette en Haute-Loire.

Les forêts du Pilat et de Haute-Loire ont un rôle de protection de l’eau des barrages. Ces forêts forment une barrière naturelle et efficace pour filtrer une partie de la pollution de l’eau, eau que nous buvons.

La forêt des Gorges de la Loire est administrée dans le cadre de la réserve naturelle par un plan de gestion de la biodiversité.

Nous souhaitons avoir un bilan écologique de nos massifs forestiers :

  • Quelle protection pour la biodiversité accueillie dans ces forêts ?
  • Quel impact les forêts ont sur le bilan carbone de la ville ? Et sur le bilan carbone de la métropole ?
  • D’autres parts, beaucoup de nos forêts ont été planté intensivement de résineux, avez vous fait des bilans de l’acidification des sols et de l’eau ?

Naguère, la Société de Sciences Naturelles Loire Forez avait proposé de faire une petite réserve naturelle forestière pour protéger certains insectes très rares. Il s’agit d’insectes qui sont présents au fond des vallées du Furan et du Furet. Ce dossier n’a jamais abouti. Où en est ce dossier de protection, aujourd’hui, 6 ans après votre première élection ?

De même, le réseau forêt de la Frapna, aujourd’hui France Nature Environnement, avait proposé de réduire l’entretien sur une parcelle de forêt sous forme de test. 6 ans après, le projet n’est toujours pas entamé.

Enfin l’incendie de cet été à la Valla en Gier a montré l’extrême sécheresse d’une vallée pourtant plutôt humide. Cette sécheresse est la conséquence du dérèglement climatique. Avez vous conduit des études sur la fragilité de nos forêts depuis le début du réchauffement climatique ?

Répondre à nos questions permettrait de comprendre le plan de gestion des forêts communales, si vous en avez un … Donc nous pourrions voter en toutes connaissances de cause ces dossiers de gestion de la forêt municipale.

Olivier Longeon, conseiller municipal du groupe Le temps de l’écologie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :