Faciliter l’accès aux TER // Intervention d’Olivier Longeon pour défendre un amendement budgétaire au conseil régional // 17 décembre 2021

Chaque jour, plus de 200 000 personnes utilisent les TER, majoritairement pour relier leur habitation avec leur lieu de travail ou d’étude.

Le confort de la liaison est un moment très important de la vie quotidienne. Le confort du train, le confort des horaires, la facilité de monter à bord et d’aller plus vite. Ce confort permet d’attirer plus d’usagers vers les transports en commun et donc réduire l’utilisation des transports individuels motorisés chaque fois que cela est possible. C’est aussi un enjeu planétaire dans le cadre d’une écologie positive des solutions du quotidien.

Ainsi, dès 2022, il est proposé 3 améliorations immédiates aux liaisons ferrées :

  • Renforcer certaines liaisons ferroviaires en augmentant les fréquences de passage,
  • Mieux intégrer la tarification des liaisons interurbaines en TER à la tarification du réseau urbain,
  • Développer une tarification sociale ambitieuse avec notamment la gratuité pour les moins de 20 ans dont l’abonnement est aujourd’hui plus coûteux que celui des salariés.

Sur la ligne Le Puy en Velay, Firminy, St-Etienne, Givors Ville et au-delà Lyon qui représente un axe majeur de circulation de la région Auvergne Rhône-Alpes, la fin des travaux en gare de Lyon Part-Dieu et notamment la réalisation de la voie L permettront sans doute de rétablir les TER directs entre St-Etienne-Chateaucreux et Lyon et donc d’offrir un trajet plus rapide de 5 à 10 min entre Le Puy en Velay, la Haute-Loire, St Etienne et Lyon. Sans attendre, dès 2022, nous proposons qu’une amélioration de la liaison TER quotidienne entre Givors Ville et Lyon Perrache en rétablissant des TER omnibus spécifiques entre ces 2 arrêts et supprimer les arrêts Givors canal, Grigny le Sablon,, Vernaison, Irigny-Yvours, Pierre-Bénite  pour les TER assurant la liaison Haute-Loire-Firminy-Givors-Lyon Perrache aux heures de pointe. Cette modification permettrait de gagner 10 minutes entre la Haute-Loire et la métropole lyonnaise, permettant la réalisation d’une des alternatives à l’A45 pour lesquelles la région s’est engagée. Enfin c’est une capacité d’emport non-négligeable qui sera offerte aux passagers. De plus, il s’agit de pouvoir utiliser le TER entre Grigny-Le Sablon et Irigny-Yvours avec un ticket TCL comme c’est déjà possible entre Firminy et St-Etienne-Bellevue avec un ticket de la Stas pour les habitants que la Haute-Loire qui laisser  leur voiture à Firminy et ainsi éviter d’embouteiller la RN88.

Les tarifs peuvent être attractifs : par exemple la liaison ferrée St-Etienne-Lyon, avec l’abonnement aux 2 réseaux de transports en commun, un usager paye moins de 160 euros par mois grâce au pôle métropolitain. un peu plus de 5,33 euros par jour qui tombe à 2,70 euros quand l’employeur rembourse 50% du trajet, ce qui est largement compétitif avec les autres modes de transports.

Olivier Longeon, Conseiller régional Europe Écologie Les Verts d’Auvergne Rhône-Alpes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :