Gardez le plaisir de chalander // Tribune co-écrite pour SÉM Mag // Novembre 2020

La désertification de nos centres s’amplifie, elle raréfie les chances de se croiser … L’envie d’être ensemble, le plaisir d’échanger disparaît.

Une fatalité ? Non, certaines villes, certains bourgs, certains villages réagissent et réinventent le tissu commercial dans leur centre. Un centre dense, actif, c’est l’occasion de belles rencontres. Pour cela, elles plantent des arbres, bannissent les voitures, développent des modes de déplacements doux et incitent par des animations à retrouver le goût de la promenade, la joie de refaire société, d’aller au devant des autres.

La vraie richesse, c’est la rencontre fortuite ou voulue, la promenade où les enfants courent et s’interpellent, où l’on se rencontre entre ami·e·s …

Un équipement commercial sans âme, ne donne pas cette opportunité. Tout l’inverse de ce que l’on fait lorsque l’on va « faire un tour », en ville, au village, simplement, sans voiture, sans préméditation, tout naturellement.

Julie Tokhi, Germain Collombet, Jean Duverger, Olivier Longeon

Conseillers écologistes de Saint-Étienne Métropole

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :