C’est la rentrée à Honoré d’Urfé à Saint-Etienne !!! // 1er Septembre 2015

1877 élèves uniquement pour le lycée qui se classe dans le top 10 rhônalpin.

La Région fait un véritable effort, conjugué au département, avec un investissement de 60 millions d’euros sur plusieurs années pour moderniser la cité scolaire entière. 4 grues tournent à plein régime pour le moment. C’est sans doute un des plus gros investissements scolaires d’Auvergne-Rhône-Alpes des dernières années, d’un montant équivalent au chantier de reconstruction du stade Geoffroy Guichard.
Et pourtant, Urfé, cette année encore, c’est 12 classes de seconde de 35 élèves …
On aura beau faire les meilleurs programmes et les plus beaux lycées …s’il manque le facteur humain …

The Adobe Image Library ©1998 Adobe Systems Incorporated Coffee cup and bundle of pencils on table-top
The Adobe Image Library
©1998 Adobe Systems Incorporated
Coffee cup and bundle of pencils on table-top
Publicités

Opéra de Saint-Étienne // Communiqué de presse // 12 mai 2015

Les élus du groupe municipal Saint-Etienne en Mieux sont intervenus sur plusieurs dossiers en Conseil Municipal ce 11 mai 2015 dans les domaines du logement social, de la performance énergétique, de prestations de coaching pour les agents municipaux, …

Le Groupe municipal Saint-Etienne en Mieux a interrogé (voir transcription de l’intervention) le Maire, Gaël Perdriau, sur le point de l’ordre du jour n°41 qui annonce qu’un marché de procédure adapté va être contracté par la mairie afin « de créer et décliner une identité visuelle de l’opéra-théâtre ».
Après un rappel des évènements survenus depuis un an, le groupe Saint-Etienne en Mieux a notamment demandé si de nouveaux changements étaient prévus au sein de ce haut lieu de la culture stéphanoise et si un changement de statut était envisagé. La question de l’articulation des actions entre la Ville de Saint-Etienne et l’association AMROSE a également été posée.

L’absence de réponses claires à ces interrogations laisse penser que la municipalité ne souhaite pas divulguer ses intentions réelles quant à la gestion future de l’opéra stéphanois. Ce que Mr le Maire a d’ailleurs confirmé lorsqu’il a indiqué qu’il ne pouvait pas révéler certains aspects de la communication qui seraient dévoilés le 21 mai lors de la présentation de la nouvelle saison.

Stéphanie Moreau regrette qu’ « une nouvelle fois, l’adjoint en charge du dossier, Mr Marc Chassaubéné, ne sachant visiblement pas répondre, a qualifié d’absurdes les questions de certains abonnés dont je me faisais l’écho. »

Saint Etienne en Mieux
Stéphanie Moreau
Olivier Longeon

Stéphanois, « parasites » ?

Ce fut un superbe derby. Engagé, âpre même avec au final un score qui permet à l’Olympique Lyonnais de continuer à rêver au titre et au podium pour l’ASSE. Et, foi de supporters stéphanois, elle a de la gueule et un talent fou cette jeune équipe de l’OL !

Seulement voilà, il y a eu un mot de trop, un mot lourd de sens. Un mot qui gâche la soirée. Juste avant le match, celui qui s’est vu confier par l’Olympique Lyonnais le soin d’animer les tribunes… et surtout un micro connecté à la sono du stade a lancé : « c’est sans doute le dernier derby à Gerland et il est impensable de ne pas remporter une victoire éclatante sur ces parasites ».

Stéphanois « parasites » ! Parasites, ce mot n’est pas innocent. Pour les nazis, les juifs étaient des parasites. Pour les génocidaires hutus, les tutsis étaient des parasites. C’est-à-dire des gens à éliminer.

Simple connerie d’un supporter de football dont l’ignorance n’excuse même pas la débilité ? Pas sûr que cette explication soit suffisante …

D’abord parce que les tribunes populaires des clubs de football ont fait l’objet d’une stratégie délibérée d’entrisme et de contrôle de la part de l’extrême droite et des identitaires. Tribune Boulogne à Paris, groupe néonazi à Lyon, racisme omniprésent en Espagne et en Italie. Et ne parlons même pas du sinistre match entre Albanie et Serbie à l’automne, qui s’est terminé en bagarre générale dans le stade à cause d’un drapeau, et des supporters serbe criant « tuez, tuez les albanais ». Les clubs de football ont partout dû faire face, avec une volonté très variable, à la prise de pouvoir de noyaux d’extrême droite dans les clubs de supporters.

Ensuite parce qu’il ne s’agit pas d’un phénomène isolé. Le racisme dans le football est un phénomène malheureusement récurrent. La violence aussi, et elle déborde des stades : il y a quelques mois, une famille en voiture a été prise en chasse par un groupe de supporters lyonnais violents dans une station-service autoroutière au simple prétexte qu’elle était immatriculée dans la Loire.

Enfin, parce que c’est à notre connaissance la première fois qu’une personne s’adressait ainsi à un stade rempli.

La seule réponse des autorités politiques et de celles du football est parfaitement stupide. Au lieu de traiter le problème, on pratique une politique de prix destiné à éloigner des stades le public populaire, supposé violent. Cela a d’abord été le cas en Angleterre, c’est la politique du Paris-Saint-Germain aujourd’hui et ce sera sans doute celle de l’Olympique Lyonnais dans son nouveau grand stade. Cela traduit un profond mépris de la droite et de la gauche bien-pensante des formes d’expression populaire. Salauds de pauvres !

Ce n’est pas en éloignant et en méprisant les pauvres, que l’on enrayera l’évolution violente et raciste de la société. Pendant ce temps, l’extrême droite continue à infuser sa pensée raciste et à gangrener dans des proportions de plus en plus importantes notre société, sur fond de crise économique et politique.

Par leur popularité, les clubs de football ont une responsabilité politique. Ils ne peuvent se contenter d’être des entreprises d’organisation de spectacles sportifs ayant pour seul objectif la rentabilité.

Nous ne pouvons pas faire semblant de ne pas voir, ou de minorer le problème en le prétendant isolé. Nous devons éradiquer le racisme et réhabiliter la culture populaire. Sinon, nous assisterons à une multiplication des conflits et des crimes identitaires et racistes, ici même, en France et dans toute l’Europe. 

Et le processus est déjà bien lancé.

Olivier Longeon

1er vice-président de la commission sport du conseil régional Rhône- Alpes

Bruno Charles

vice-président de la Métropole de Lyon

Le Mineur

Cela fait quelques temps que je n’ai pas mis une des vieilles chansons que je dévoile à un rythme pas très-très régulier. Cette fois je me décide, pour “Le Mineur”, chanson de MC Racodon, qui possède sa rue à St Etienne. La chanson est imprimée et diffusée par l’Action Laïque (a noté la double citation Jean Jaurès et Anatole France).

On peut noter que la chanson a été interprété au Théâtre Massenet, …

Le Mineur 1

Le Mineur 2

Voie verte pour les voeux …

Dans le cadre des actions du contrat d’agglomération que la Région anime avec St Etienne Métropole, nous avons choisi de développer des vélo-routes-voies-vertes notamment depuis la confluence Gier-Rhône jusqu’à la confluence Ondaine-Loire.

Le maire UMP de la ville de St Chamond a commencé par remettre en cause différentes pistes cyclables financées par la Région et réalisées par son prédécesseur.

A contrario, le maire du Chambon-Feugerolles se glorifie de ses efforts en envoyant une carte de voeux originale. Celle-ci offre un brassard photo-luminescent aux futurs utilisateurs de sa voie verte. Une fois le brassard récupéré, on trouve de belles illustrations de la voie verte. Bref que du bon dans ses voeux en cette année qui commence pas très bien.

IMG_1179

IMG_1180

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑