Débat d’orientation budgétaire 2018 de la Ville de St Etienne // Intervention d’Olivier Longeon au conseil municipal de St-Etienne // 15 janvier 2018

Grande est notre inquiétude ou plutôt notre inquiétude est grande !

Nous sommes aujourd’hui en train de faire un débat d’orientation budgétaire qui doit s’appuyer sur un rapport d’orientation budgétaire qui nous donne les éléments nous permettant de discuter de l’état financier de la ville.

Nous avons une liste de choses que vous avez faites… que vous êtes en train de faire… ou que vous allez peut-être faire mais nous n’avons pas tous les chiffres, toutes les données pour entrer dans ce qu’on appelle un Débat d’Orientation Budgétaire.

Comme vous l’avez légèrement expliqué, une nouvelle donne est maintenant développée par le gouvernement : l’Etat bloque les dépenses de fonctionnement des principales collectivités, les plus grosses de France à une progression de 1,2 %. C’est une vraie nouveauté dans la gestion politique des collectivités.
Certains l’ont dit, cela revient à mettre une tutelle sur certaines d’entre elles.

Nous sommes au mois de janvier, vous allez entrer en discussion avec les services de l’Etat, vous avez dû commencer à imaginer ce que représentent ces 1,2 % aussi bien pour le budget de la Ville de Saint-Etienne que pour le budget de Saint-Etienne Métropole.
J’ose espérer que vous l’avez fait parce que si ce n’est pas le cas, il faut s’inquiéter ! Je pense donc que vous l’avez fait et que vous n’en parlez pas réellement !
Et pourtant, cela va changer toute la donne pour la suite.
Donc, en quoi pouvons nous faire un débat d’orientation budgétaire pour voter un budget dans moins de deux mois, si nous n’avons pas les éléments et la façon dont vous êtes en train de discuter avec l’Etat, ce qui est le plus fondamental ?

Nous pourrions avoir des précisions sur ce que nous appelons tous le « Glissement Vieillesse Technicité », le « GVT » : l’évolution globale de la masse salariale de la Ville, qui évolue parce qu’il y a des grilles. Il s’agit de fonctionnements assez classiques qui sont généralement au-dessus de 2 % et qui posent donc problème puisque nous devons rester dans le taux de 1,2 %.
Dans ce document, nous avons de vagues allusions mais absolument pas tous les éléments !

Je le redis, compte-tenu de l’état de la dette de Saint-Etienne et de Saint-Etienne Métropole, on peut avoir des inquiétudes.
La négociation sera sans doute assez difficile, c’est le moins qu’on puisse dire ! On aurait pu imaginer des bonus (on oublie de dire qu’il y a également des bonus). Par exemple, il y a des bonus à la population de la ville, il s’avère que nous stagnons à 170 000 habitants depuis un certain temps. Sans doute parce que depuis 30 ou 40 ans les différentes collectivités locales, les différents niveaux d’élus dont nous n’avons pas fait partie, nous écologistes, ont consisté à déménager Saint-Etienne dans le sud de la Plaine du Forez. Maintenant nous en payons les conséquences avec une ville qui stagne à 170 000 habitants et nous ne pouvons pas bénéficier du bonus possible sur ces 1,2 % si la population avait augmenté.

On se demande – et cela peut peut peut-être nous arranger dans nos projets écologiques – comment vous allez pouvoir discuter de cette augmentation d’endettement de la Ville, et surtout de Saint-Etienne Métropole, qui va être nécessaire pour réaliser votre A45. Parce qu’avec 1,2 % de possibilité de progression des dépenses de fonctionnement, cela va être très difficile ! Néanmoins, si cela ajourne un projet qui, pour nous est un projet d’un autre âge et climaticide, nous ne serons pas contre.

Pour nous, il était nécessaire qu’aujourd’hui vous nous disiez très clairement ce qui va se passer dans cette contractualisation, comment vous l’envisagez ? Par exemple, que cela va-t-il changer sur la politique de la Ville : moins d’investissements à Montreynaud ? A la Cotonne ? En centre-ville ? Quelle différence dans la vie des quartiers ? Vous faites comme si rien n’allait changer !

Ah si ! Il y a une chose sur laquelle vous faite une grande économie : ce sont les rythmes scolaires…
Le classement international « PISA » démontre que la France n’est pas très bien placée en terme d’éducation nationale. Il précise que les enfants ont besoin de jours d’école plus nombreux, et qu’est ce que vous faites ? Vous commencez par en supprimer ! Je comprends bien l’économie qu’il y a derrière, mais c’est l’économie de l’éducation que l’on fait et après on dira « mais ils ne parlent pas français ! », mais il faut aussi leur donner, parfois, les moyens d’apprendre.

D’autre part, à la lecture de ce rapport d’orientation budgétaire nous trouvons que vous avez une drôle de façon de présenter les choses : vous dites qu’il y a eu une baisse des dotations de l’Etat. En effet mais ce sont les mêmes pour toutes les collectivités qui on continué à investir quand même et puis il ne faut pas oublier qu’il y a eu une baisse des dotations parce qu’il y a eu transfert de compétences à Saint-Etienne Métropole.
Et ce transfert de compétences, vous vous en êtes copieusement servi. Prenons l’exemple de la voirie, vous avez refait nombre de voiries, nombre de rues parce que vous aviez transmis cette dépense à Saint-Etienne Métropole si je ne me trompe ! Alors quand on parle de baisse des dotations de l’Etat, il ne faut pas non plus oublier qu’il y a eu des transferts de compétences à Saint-Etienne Métropole, que Saint-Etienne Métropole a changé de taille, que vous avez eu un gain de dotations de l’Etat la concernant.
Il s’agit d’un gain qu’il faut voir dans une balance globale puisque Saint-Etienne Métropole investit aussi dans Saint-Etienne.

La Ville pourrait se tourner vers des dépenses écologiques intelligentes.
Vous l’avez fait un peu avec l’éclairage. Lorsque l’Etat a proposé de baisser les investissements des collectivités, il a parlé néanmoins d’en consacrer à un « plan d’investissements » dits « productifs » qui rapportent ou qui coûtent moins que ce qui était en place auparavant.
Des investissements productifs ce sont : l’isolation de bâtiments, tous les travaux qui permettent de réduire la consommation énergétique et cela permet souvent, en plus, de créer des emplois, cela permet même un embellissement de la ville.

Quelques petites choses amusantes, des détails sur ce rapport d’orientation budgétaire …
• Vous annoncez des travaux à l’école Jules Ferry ! Si la municipalité précédente était restée en place, l’école Jules Ferry serait déjà faite ! Vous nous vendez quelque chose qui est déjà prévu,
• Pour 2018 vous espérez améliorer les taux d’épargne nette et brute qui sont des indicateurs d’un budget plus sain. Mais vous ne faites que revenir à la situation que vos prédécesseurs vous ont laissée. Ils étaient dans un cercle vertueux depuis six ans alors que vous avez perdu trois ans !

Pour moi, Saint-Etienne marque une vraie pause dans ses investissements, dans son développement, on le voit tous les jours, notamment avec l’échec des conseils de quartiers.
Vous ne réunissez plus les conseils de quartiers. Vous faites semblant de les réunir. Vous réunissez des micros-conseils avec quelques amis… Vous ne faites plus de conseils de quartiers ouverts, vous ne les faites plus à des heures accessibles. Vous ne les faites plus avec des vrais moyens en offrant la possibilité à tous les stéphanois d’y participer et de proposer.
Pourquoi faites vous ainsi ? Parce que s’ils proposaient, il faudrait réaliser à la suite et que je crois, à lire ce que je lis, que vous n’en avez plus les moyens !!

Olivier Longeon, conseiller municipal écologiste du groupe Saint-Etienne En Mieux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :