Apprendre à réfléchir ensemble à l’avenir de Saint-Étienne

Nous voulons une mairie et une métropole, ouvertes et appuyées sur une démocratie impliquant tous les stéphanois·e·s. Un droit de votation d’initiative citoyenne sera institué. L’objet de la votation devra recueillir un minimum de 5 000 signatures de stéphanois·e·s (10 000 si cela concerne Saint-Étienne Métropole) pour être présenté au vote de la population. Si la proposition est majoritaire, elle sera automatiquement inscrite à l’ordre du jour du conseil municipal ou du conseil de Saint-Étienne Métropole. Ce dispositif concerne tous les habitant·e·s de plus de 16 ans.

Une évaluation des politiques conduites sera réalisée pour mesurer leur efficacité et leur soutenabilité. Conduite de manière indépendante, elle intégrera des indicateurs qualitatifs aux côtés des indicateurs habituels de gestion.

Le débat budgétaire de la ville et de la Métropole sera précédé d’une consultation de la population et des associations. Une formation aux finances publiques sera proposée aux stéphanois-e-s qui souhaitent participer.

Les instances de concertation seront ouvertes à tous·tes dès l’âge de 16 ans.

Une politique d’accès aux données et informations « Open-Data » sera mise en œuvre. Elle assurera à tous- tes le libre accès aux données de la ville et de la métropole en respectant les règles d’anonymat et de confidentialité en usage.

Nous réaliserons un audit indépendant et rendu public du système de vidéosurveillance. Nous instaurerons un comité extra-municipal de suivi en associant tous les acteurs et les stéphanois-e-s.

Nous réactiverons et renforcerons des conseils de quartier indépendants. Ils pourront s’auto-saisir, et disposeront de leurs propres moyens de fonctionnement. Nous consulterons aussi les stéphanois·e·s en utilisant les moyens modernes offerts par le numérique. Des commissions extra-municipales seront créées, ouvertes à l’opposition et à toutes structures concernées. Des « comités de bassin de déplacements » seront créés pour proposer des améliorations aux transports en commun.

Nous développerons des budgets participatifs significatifs par quartier. Ils seront attribués en fonction des projets proposés dans un cadre de réflexion globale. Les projets retenus seront coordonnés avec les services municipaux.

Des comités d’usager·e·s seront institués. Ils veilleront à la définition et à l’amélioration des services publics. Leurs remarques et suggestions seront rendues publiques.

Comme employeurs, la mairie et la métropole de Saint-Étienne seront exemplaires, et veilleront à un accès équitable des tous-tes aux postes à responsabilité. Elles seront attentives à la santé des agent·e·s et garantiront le bon fonctionnement des organismes de dialogue social, en partenariat avec les instances paritaires concernées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :