Adapter Saint-Étienne au réchauffement climatique

Nous créerons une traversée verte du centre-ville allant de l’ancienne école des Beaux-Arts jusqu’au Jardin des Plantes avec la transformation du «château» (ancienne école des Beaux Arts) en Maison de la nature, et mutation des Ursules en jardin avec un miroir d’eau, îlot de fraîcheur en centre ville …

Le Jardin des Plantes retrouvera sa vocation. Plus accessible et mieux ouvert sur le centre-ville, il offrira un contact avec une nature plus sauvage. Il sera aussi relié au Jardin des Ursules par un cheminement vert.
Le Parc de Montaud sera dans le même esprit relié à ses quartiers environnants et à la Grand’Rue.

Le Furan sera découvert en plusieurs endroits de la Ville pour être révélé aux stéphanois·e·s. Il sera bordé d’un chemin de promenade depuis le barrage de Rochetaillée jusqu’à Valbenoite et sera rendu visible aux abords du site de Tréfilerie.

Afin d’ancrer durablement une des singularités du patrimoine stéphanois, les paysages de la ville présentant la campagne au bout des rues seront protégés de façon à ce que les nouvelles architectures ne viennent pas abîmer ou boucher des points de vue qui font la qualité de cette ville aux porte d’un parc naturel.

Nous protégerons tous les arbres anciens et viables et d’autres végétaux (glycine, lierres…), de façon à créer une végétation haute et imposante.

Nous protégerons tous les espaces de jardins familiaux et partagés. Nous soutiendrons leur développement et les bonnes pratiques de culture et de protection de la biodiversité en nous appuyant notamment sur les compétences des associations concernées.

Nous planterons des comestibles dans les espaces publics : légumineuses, vignes, arbres fruitiers, …

Le plan façade du centre-ville sera déployé dans les quartiers. Nous étudierons et appliquerons une charte de couleur pour rénover les immeubles hauts et visibles de loin, afin que ceux-ci s’intègrent davantage dans le paysage.
Souscrire à cette charte donnera droit à une baisse de la taxe foncière.

Nous repenserons les entrées de ville pour intégrer les espaces commerciaux dans des parcs arborés et très végétalisés.

Nous lancerons un vaste plan de résorption des friches sans qualités qui parsèment Saint-Etienne Métropole. C’est une véritable résilience de Saint-Étienne que nous voulons.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑