Pourquoi j’ai rejoint la liste Le temps de l’écologie // Discours d’Elsa Francès // 15 février 2020

J’ai toujours été convaincue du fait que l’écologie était la base nécessaire de la construction de notre société et j’ai toujours voté dans ce sens. Je pense même qu’elle doit être un système global de conception de nos modes de vie complété par une approche philosophique et spirituelle.

J’ai rejoint Europe Écologie Les verts de Saint-Étienne il y a presque un an, avec l’idée très simple de « donner un coup de main » concret et opérationnel. 

En effet, il me paraissait incontournable de m’engager pour l’écologie et j’aurais du le faire il y a plus de 30 ans … et pour cela, il me semblait que le plus efficace, le plus utile, serait d’aider au mieux ceux qui luttaient de longue date, ceux qui étaient les plus légitimes et les plus compétents pour défendre une véritable ambition politique écologique.

En arrivant, j’ai trouvé une petite équipe soudée, intelligente, réactive très éloignée des clichés de ce que l’on peut attendre d’un milieu politique. Des personnes ouvertes, qui dialoguent, s’écoutent, s’enrichissent et se font confiance. Alors dit comme ça, cela paraît simple et un peu idyllique … Mais  je jure que c’est vrai. Et il faut noter que c’est rare. D’autant que cela dure manifestement depuis longtemps.

Cette qualité de dynamique de groupe était une condition importante pour moi car c’était le signe que ces personnes étaient à même de penser autrement l’action collective, la politique, qu’elles étaient capables de proposer d’autres façons de vivre ensemble. 

Car je crois que la théorie ne suffit pas. Je crois à l’expérience vécue, à la simplicité des relations et sobriété de la mise en œuvre des idées.  

Et il y avait aussi cette honnêteté, cette sincérité qui me permet de croire que cette équipe fera ce qu’elle dit tout simplement parce qu’elle le vit déjà. 

C’est donc très naturellement que je les ai suivi dans cette aventure qu’est la présentation de la liste « Le temps de l’écologie » portée par Olivier Longeon, pour les élections municipales de Saint-Étienne en 2020. 

Je dois dire que je suis fière de la confiance que m’accorde Olivier Longeon en me proposant de m’engager sur cette liste, à une place éligible de surcroît, moi qui n’avais jusqu’ici jamais agi au sein d’un parti politique. Et je tiens à le remercier aujourd’hui pour cela. Je ferai en sorte d’être à la hauteur de ses attentes.

De mon côté, si j’accepte de le suivre dans cette aventure, c’est que je sais que son engagement est puissant, sincère et intacte. Je sais qu’il donnera et se donnera pour Saint-Étienne qu’il porte en lui. Je vois combien il aime SA ville, ses habitantes et habitants. Olivier Longeon ne fait qu’un avec Saint-Étienne et il n’a pas ce regard aigris que l’on devine trop souvent chez certains stéphanois. Au contraire. Il parcourt la ville sans cesse, se passionne pour chaque personne, chaque événement ou chaque bâtiment. IL vit à la fois le passé, le présent et l’avenir de la ville simultanément. Il voit ce qui a été et en même temps ce que cela pourrait être si l’on mettait en œuvre une véritable politique écologique.

Il souhaite faire de Saint-Étienne une ville verte exemplaire, un modèle pour l’avenir. Et je pense tout simplement qu’il n’y a pas plus beau projet ! Redonnons un nouvel équilibre à notre société, où l’échelle de la ville à taille humaine sera le modèle de cadre de vie, où la connexion avec la nature, c’est à dire avec nous même, sera permanente et sera même le sens de notre existence. 

Pour l’élaborer, Olivier Longeon a mis en place avec son équipe un processus de réflexion collective qui a porté ses fruits et crée un belle cohésion entre ses colistiers. Je souhaite que cette démarche reste la référence d’un management respectueux pour l’avenir.

De façon plus prosaïque, j’aimerais dire aussi que ce qui m’a immédiatement frappé chez Olivier Longeon, c’est sa très bonne connaissance des dossiers, son analyse pertinente des alternatives qui lui permettent de prendre des décisions…

Pour conclure, je dirais que je suis fière de m’engager avec Olivier Longeon… devant mon fils de 23 ans. Car c’est un engagement à travers lequel je veux lui dire que j’agis pour lui préparer un avenir plus serein, que je suis prête à me battre pour lui et avec lui. 

Elsa Francès, 2ème de la liste Le temps de l’écologie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :