Pourquoi j’ai rejoint la liste Le temps de l’écologie // Discours de Bruno Clémentin // 15 février 2020

Pour administrer une Ville, et une Métropole, éco-logiquement, une idée simple : en confier le soin à des écologistes.

La candidature d’Olivier Longeon et l’appel au rassemblement a pour cela retenue notre attention. A plusieurs échéances, précédemment, il a su porter les propositions de l’écologie pour notre territoire. 

Les Ecologistes indépendants y ont été confortée par une convergence identique de toutes celles et ceux qui s’y retrouvent, notamment depuis les européennes de 2019, Europe Ecologie Les Verts, Cap 21, Générations Ecologie et Urgence écologie.

Confier une gestion écologique à des écologistes serait dans d’autres domaines une banalité, cela devient une urgence, tant locale que globale. On ne va pas faire ici le catalogue des dégâts, tant humains que du monde vivant (animal et végétal) ainsi que ceux de l’extractivisme. Dégâts engendrés par l’ignorance des lois de la physique : dans un monde limité — de la planète jusqu’au plus petit territoire —, il n’y a pas d’exploitation infinie des ressources possible. Dans un monde fini, c’est la notion de partage qui doit prévaloir entre tout ce qui peut être produit sans dommage, sans destruction, sans pollution de l’air, des eaux et du sol, sans attenter à la dignité et à la santé des personnes qui s’y consacrent et en leur garantissant le même niveau de vie, ici et maintenant, ailleurs et à l’avenir et à répartir cette production entre tout le monde vivant qui le constitue et qui en permet notre existence.

On constate et on comprend l’anxiété générée par les événements dus au dérèglement climatique, qui, même dans notre territoire à des effets négatifs mesurables sur la santé des personnes les plus fragiles, à commencer par les enfants et les plus fragiles. Une ville où les enfants sont en sécurité partout et tout le temps, où tous les enfants sont correctement nourris, logés et soignés, ont tous accès à la scolarité et, de là, à leur avenir est une perspective qui nous tient à coeur. Car cela confortera aussi toute la population dans tous les domaines et tous les âges. 

On constate aussi que tout un chacun se veut maintenant, dans les discours, plus écolo qu’écolo ! Il n’est pas très difficile, sans insulter personne, en grattant le vernis, de voir les couches précédentes des différentes formations politiques de ce qu’elles en ont fait et pensé, font et prévoient encore de faire, jusque présentement. Pour les uns, dix arbres plantés compenseront un km d’autoroute ou, pour d’autres, des promesses « on rase gratis » et une délégation au « Développement durable », sans comprendre la nécessité de la transversalité et de la soutenabilité d’une démarche écologique.

Ce rassemblement, inédit, de toutes les formations politiques stéphanoises qui portent l’écologie et l’humanisme comme principes généraux de gouvernance et d’organisation du territoire, nous engage et nous motive. Nous avons su réunir, à l’approche de l’échéance électorale, des femmes et des hommes de nombreuses activités professionnelles, sociales, associatives, artistiques, sportives, de tous âges et d’une pluralité de quartiers de la Ville.

C’est un projet et une ambition que nous allons porter jusqu’au 15 mars, en espérant convaincre suffisamment d’électrices et d’électeurs pour la concrétiser le 22 mars.

Bruno Clémentin, pour les Ecologistes Indépendants de la Loire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :